Manuel,

privé de tout revenu pendant 8 mois, conséquence de l’absence de réponse de la caisse de retraite

Un médecin d’un centre de santé a appelé l’attention du Défenseur des droits sur les difficultés rencontrées par son patient pour une demande de retraite déposée en mars 2016. Huit mois après, l’assuré n’avait reçu aucune réponse et se trouvait privé de tout revenu. Le Défenseur des droits est intervenu auprès de la caisse nationale d'assurance vieillesse (CNAV) afin de signaler l’urgence à agir dans ce dossier, finalement débloqué début novembre 2016 avec un rappel de pension. Il faut relever le rôle joué par les professionnels du secteur médico-social qui permettent parfois d’identifier l’aggravation très rapide de la situation de personnes qui, en quelques mois voire semaines, peuvent basculer dans la très grande précarité, faute de réponse, alors même que leurs droits ne font pas de doute.